SQUASH CANADA CÉLÈBRE LA JOURNÉE INTERNATIONALE DES FEMMES 2019

2019-03-11

Ottawa (Ontario) 8 mars 2019 – Pour célébrer la Journée internationale des femmes le 8 mars, Squash Canada s’est entretenu avec ses athlètes les plus reconnues sur le circuit international de la PSA (Professional Squash Association), afin de parler du chemin qu’elles ont parcouru pour devenir parmi les meilleures joueuses de squash.

 

Jamais le Canada n’a été aussi dominant en squash à l’échelle mondiale, avec cinq femmes dans le top 65 du classement international de la PSA. En date du 1er mars, Hollie Naughton était à la 29e place, sa meilleure en carrière, Sam Cornett à la 32e, Danielle Letourneau à la 36e (meilleure en carrière), Nikki Todd à la 58e et Nicole Bunyan à la 65e place. Et il n’est pas difficile de croire que le meilleur est à venir puisqu’elles continuent de s’améliorer dans certains tournois très prestigieux.

 

Lors des entrevues, l’importance du rôle que la famille a joué dans l’initiation au squash de ces femmes est un sujet qui est revenu souvent. Hollie Naughton nous dit qu’elle a commencé à jouer parce que ses deux parents pratiquaient le squash, mais qu’ils ne l’ont jamais obligée à jouer. Quant à Sam Cornett, alors que ses parents jouaient sur un court, elle et sa sœur Alex jouaient avec des ballons sur le court d’à côté. Et du côté de Danielle Letourneau, même si ses parents et grands-parents jouaient tous au squash, elle avoue que c’est son frère qui a eu une plus grande influence puisqu’il l’encourageait à travailler fort et à atteindre ses objectifs.

 

Les joueurs de squash doivent parfois vivre avec le fait que c’est un sport « moins important », mais qui a bien sûr des côtés positifs comme faire partie d’une communauté très inclusive. Nos meilleures joueuses ont donc grandi dans des milieux qui les ont incitées à jouer avec les meilleurs athlètes de leur région, filles ou garçons. Alors qu’elles étaient plus jeunes, Sam, Danielle et Hollie ont eu l’occasion de compétitionner et de s’entraîner aux côtés des meilleurs jeunes garçons et aussi des adultes.

 

Quel impact croyez-vous avoir sur le squash au Canada et à l’internationale?

 

Danielle Letourneau : Plus il y a de femmes qui jouent au squash, plus les jeunes filles seront encouragées à commencer à pratiquer ce sport. S’impliquer dans la communauté locale de squash, participer aux compétitions junior et jouer dans des ligues nous permet de démontrer tout le plaisir que l’on peut retirer du squash. C’est un sport très social et les femmes de notre équipe nationale sont de grandes ambassadrices de ce sport. Elles sont sociables et jouent avec classe. En ce moment sur le circuit professionnel, les femmes améliorent de plus en plus leur classement, avec trois d’entre nous dans le top 30. Nous avons en ce moment un excellent rythme, et il est possible de nous suivre sur SquashTV et en diffusion continue en ligne. Espérons que nous pourrons ainsi inspirer davantage de filles à réaliser leurs rêves en squash. 

 

Sam Cornett : Inspirer de jeunes filles à faire comme moi en pratiquant un sport que j’adore, en espérant qu’elles se rendent compte tout le plaisir qu’on peut retirer de la compétition de niveau élevé. Et même si on choisit de ne pas se rendre jusque-là, c’est bien de savoir qu’on en est capable.

 

Hollie Naughton : J’espère avoir une incidence sur des gens dans ma communauté locale et inciter plus de femmes à participer et faire en sorte que plus de jeunes pratiquent ce sport. Je prêche par l’exemple et essaie de montrer aux jeunes athlètes qu’ils peuvent compétitionner à l’internationale et se rendre au prochain niveau.

 

Quels conseils donneriez-vous aux jeunes joueuses de squash?

Sam Cornett: Faites ce que vous aimez et travaillez fort pour atteindre vos objectifs. Ne cessez jamais de vous améliorer.

 

Danielle Letourneau : Même si c’est un peu gênant au début, je recommande fortement aux jeunes joueuses d’aller vers les gens de la communauté du squash, peu importe leur âge ou leur sexe. Il y a de nombreuses personnes qui se feront un plaisir de vous donner de bons conseils. De cette façon, vous améliorerez votre niveau de jeu en plus de développer vos aptitudes sociales et créer un réseau solide. 

 

Hollie Naughton : Soyez toujours à votre meilleur, profitez du fait qu’il n’y a pas beaucoup de femmes, et entraînez‑vous avec les meilleurs joueurs peu importe leur sexe.

 

Pourquoi croyez-vous qu’il est important d’avoir des femmes leaders dans le squash en tant qu’entraîneuses, arbitres, bénévoles, etc.?

Danielle Letourneau : Avoir des modèles et des leaders dans notre sport est essentiel et démontre aux autres qu’il existe de nombreuses façons de s’impliquer dans la communauté du squash. Une plus grande présence des femmes dans le squash incite plus de personnes à pratiquer ce sport

 

Hollie Naughton : Il est important d’avoir des modèles et des leaders dans tous les sports; ce sont eux qui vont de l’avant pour obtenir une représentation égale. En fait, c’est important dans tous les domaines. Le monde du squash a eu la chance d’avoir une athlète comme Nicol David qui est un grand modèle pour les jeunes joueuses de squash. Sherbini et Raneem l’admirent beaucoup et affirment qu’elle a eu une grande influence sur elles. Les femmes qui jouent des rôles clés montrent aux autres que c’est possible.

 

Sam Cornett : Selon moi, c’est important à différents niveaux. D’abord nous obtenons un point de vue féminin dans ces situations, et il devient plus facile de comprendre ces athlètes lors de la prise de décisions. Aussi, lorsque vous voyez quelqu’un d’autre le faire, cela rend le tout légitime. Tout devient alors possible et réel.

 

Squash Canada affirme qu’il reste encore beaucoup à faire pour obtenir l’équilibre dans la participation des hommes et des femmes au squash dans l’ensemble du pays, dans tous les rôles. Des statistiques à l’échelle nationale révèlent qu’environ 25 % sont des femmes.

 

 

Rôle

Hommes

%

Femmes

%

Total

Athlètes de compétition

5 866

74,9 %

1 964

25,1 %

7 830

Entraîneurs

319

71,8 %

125

28,2 %

444

Arbitres

578

82,1 %

126

17,9 %

704

Participants club/loisir

61 143

72 %

23 779

28 %

84 922

 

 

« Nous sommes fiers d’avoir autant de femmes et modèles extraordinaires dans notre sport, comme Hollie, Sam et Danielle et bien d’autres », affirme Dan Wolfenden, directeur exécutif de Squash Canada. « Mais nous devons travailler ensemble pour en faire davantage. Nous devons créer un environnement inclusif dans lequel les femmes se sentent la bienvenue. Notre sport et les organisations qui en font partie seront plus forts, et ainsi, nous serons encore plus Canadiens. »

 

Pour plus de renseignements sur la Journée internationale des femmes 2019, cliquez ici

(uniquement en anglais)

Site Web de l’Association canadienne pour l’avancement des femmes, du sport et de l’activité physique (ACAFS) – cliquez ici (uniquement en anglais)

 

Top